Epilation laser aisselle : la bonne idée pour des aisselles parfaites ?

photo-epilation-laser-aisselle

Parlons des avantages et des inconvénients de l’épilation définitive au laser. En vérité, lorsqu’il s’agit d’épiler le corps, vous avez plusieurs options et il est important de toutes les considérer avant de prendre une décision. Vous pouvez tout raser rapidement, mais les poils repoussent en quelques jours. Les crèmes dépilatoires dissolvent les poils en quelques minutes, mais elles ont tendance à dégager une odeur très désagréable et pas du tout naturelle. Si vous voulez une épilation sur une plus longue durée, vous pouvez envisager de vous épiler à la cire, au sucre ou encore à l’épilateur électrique, ce qui arrache le poil à la racine. Les poils ne repoussent pas avant des semaines, mais ces méthodes d’épilation sont un processus douloureux, et cela peut démanger énormément lorsque les poils repoussent. Il existe des options plus durables, comme l’électrolyse. L’électrolyse utilise une aiguille super fine insérée dans chaque follicule pileux pour envoyer un courant électrique qui tue le follicule pileux. Cette méthode et douloureuse et une séance peut prendre beaucoup de temps.

Le laser, quèsaco ?

Et cela nous amène à l’épilation au laser, une option populaire d’épilation permanente qui endommage le follicule pileux pour minimiser la croissance du poil. Le laser détecte le poil exclusivement en se concentrant sur les cellules pigmentaires qui résident dans le follicule pileux. Une fois que la mélanine du poil est ciblée, le laser brûle jusqu’au follicule pileux et jusqu’à la racine. Après quelques séances, vous pouvez jeter votre rasoir et annuler vos rendez-vous d’épilation. Mais avant de vous inscrire à votre première séance (qui sera l’une des nombreuses), nous avons analysé les avantages et les inconvénients de l’épilation au laser.

photo-epilation-laser-aisselle-quesaco-laser

Quels sont les avantages ?

  • Bien que l’épilation au laser ne permette pas de se débarrasser des poils pour toujours, elle réduit considérablement la croissance des poils, au point où vous pouvez cesser complètement de vous raser.

 

  • Vous pouvez l’effectuer sur n’importe quelles zones du corps et la machine peut couvrir de grandes surfaces rapidement : sourcils, lèvre supérieure, jambes, dos, aisselles, maillot brésilien, maillot intégral ou maillot échancré, ventre, visage, menton… Il n’y a pas de limite aux endroits où vous pouvez vous faire épiler au laser.

 

  • En ce qui concerne le niveau de douleur, l’épilation au laser se situe quelque part entre le rasage (sans douleur) et l’épilation à la cire (l’enfer qui fait mal). Les dermatologues utilisent de la glace ou de la crème anesthésiante pour aider à engourdir la zone avant et après le traitement au laser. La douleur diminue aussi progressivement à mesure que les traitements se poursuivent et que les poils deviennent plus fins.

photo-epilation-laser-aisselle-avantages

Quels sont les inconvénients ?

  • C’est un long processus. Une séance d’épilation au laser sur les aisselles prend moins d’une minute. Cependant, il faut plusieurs séances pour voir les résultats réels (entre trois et huit selon la taille de la zone), et il faut généralement attendre six semaines entre les traitements.

 

  • C’est cher. Si vous additionnez le montant que vous dépensez en rasoirs ou en séances d’épilation du maillot au cours de votre vie, cela pourrait valoir le prix des séances d’épilation au laser. Vous pouvez considérer l’épilation au laser comme un investissement dans la beauté.

 

  • Puisque le contraste entre la couleur de la peau et la couleur du pigment dans le follicule pileux est ce qui permet au laser de choisir facilement ce qu’il faut cibler, l’épilation au laser fonctionne mieux sur une peau claire avec des poils foncés et moins bien sur une peau plus foncée. Chez les patientes ayant une peau plus foncée, la peau riche en pigments est en concurrence avec le follicule pileux pour attirer l’attention du laser. Cela ne veut pas dire que ce n’est pas une possibilité pour les types de peau plus foncée, mais vous devez vous assurer que l’établissement où vous allez est bien équipé. Certains lasers, comme le Nd:YAG, sont plus efficaces pour distinguer le poil de la peau sur tous les types de peau.

 

  • Si elle est effectuée par un technicien non formé, l’épilation définitive au laser peut laisser des brûlures ou des cicatrices sur la peau. Malheureusement, les procédures d’autorisation varient d’un état à l’autre et parfois il n’y a aucune exigence. Méfiez-vous des  » centres laser  » et assurez-vous de demander où votre technicien laser a été certifié pour faire la procédure. Même les médecins qui veulent offrir des traitements d’épilation au laser ont besoin d’une formation supplémentaire. Le traitement au laser n’est pas enseigné à l’école de médecine, donc les médecins qui effectuent des traitements au laser ont également besoin de formation et de certification.

photo-epilation-laser-aisselle-inconvenients

Retour d’expérience d’une patiente qui a procédé à l’épilation laser sur ses aisselles.

Marie, 30 ans, à la direction de communication d’une grande entreprise.

 

« Une fois l’heure de mon rendez-vous venue, on m’a escortée dans une toute petite pièce avec une machine géante, blanche et super intimidante. Pendant que j’attendais, j’ai examiné le  » laser ». La machine faisait environ 1,80 m de haut et 1,80 m de large. Un long tube noir sortait du haut et j’ai tout de suite supposé que c’était cette partie qui allait être en contact avec ma peau. »

« Par la suite le dermatologue m’a expliqué en détail la procédure : « D’abord, nous émettons un jet froid, qui refroidit l’épiderme tandis que le laser va plus profondément pour pénétrer le follicule pileux et la racine » m’a t’il dit. C’est principalement pour la douleur, mais aussi pour refroidir la peau afin que la chaleur ne perturbe pas la mélanine et le pigment à la surface de la peau et ne cause pas de changements clairs ou foncés. Il m’a ensuite expliqué comment les poils passent par trois cycles : la phase anagène (où les cheveux poussent), la phase catagène (où les cheveux se reposent) et la phase télogène (où les cheveux tombent). « Nous attendons que les poils passent en phase anagène [pour utiliser le laser] parce que c’est là qu’ils sont le plus susceptibles d’être éliminés et cette phase se recycle toutes les six semaines, c’est-à-dire la prochaine fois que je vous verrai !. » Tout de suite après ses explications, il a commencé à mettre en route la machine et là… Un bruit de locomotive à charbon ! »

Le traitement pour les aisselles complet prend environ 30 secondes du début à la fin.

« Et c’est ainsi que nous avons commencé. Il a soulevé mon aisselle droite et a placé le tube noir à la surface. J’ai senti l’air froid et puis un petit zap, qui était accompagné d’un bip sonore de la machine. Pas mal du tout ! J’ai vraiment eu l’impression que quelqu’un a tiré un petit élastique vers l’arrière et l’a fait claquer contre ma peau. Totalement inoffensif. Il a fait une dizaine de ces zaps, qui ont duré environ 15 secondes, avant de se diriger vers l’autre aisselle. Elle a répété la procédure et en 30 secondes environ, j’avais complètement fini. »

« « C’est tout ? » J’ai demandé. « Ouais ! Les nouveaux lasers ne font pas aussi mal. » C’était une bonne nouvelle, car j’ai vraiment passé une semaine à angoisser en pensant à la douleur que le traitement pouvait m’infliger. Mes aisselles étaient légèrement sensibles après, mais c’était semblable à la sensibilité que je ressentais parfois après avoir rasé mes aisselles. Ce que j’ai le moins apprécié, c’est de voir mes poils d’aisselle grésiller. Cela sentait et ressemblait à des poils brûlés, un peu dégoûtant et pas très beau à voir sur la plage. Mon dermatologue m’a rassurée en me disant que dans les cinq à sept jours, les poils tomberaient naturellement et que je ne devrais pas essayer de les arracher. Une exfoliation légère, comme avec un loofa sous la douche, était tout à fait acceptable, et j’étais libre de me raser comme je le voulais. » 

« Et bien que vous ayez besoin de plusieurs séances, j’ai vu des résultats après seulement une semaine. Quelques jours plus tard, je n’ai presque pas vu de progrès. J’ai d’abord pensé que cela allait nécessiter plusieurs séances de laser pour voir des résultats. Mais environ une semaine plus tard, j’étais heureuse de voir que je n’avais presque plus de poils sous les aisselles. Je n’arrivais pas à y croire ! Une semaine entière s’était écoulée, et je ne m’étais rasé qu’une seule fois. J’ai décidé de ne pas me raser pendant une autre semaine entière pour voir combien de poils allaient pousser, et j’étais si heureuse de voir qu’il n’y avait presque pas de poils. De plus, les poils qui restaient n’étaient plus aussi grossiers qu’avant. J’ai pris mon prochain rendez-vous pour six semaines et je suis arrivée prête à prendre d’autres coups de « zaps ». »

« Lorsque je suis arrivée pour ma deuxième séance, mon dermato était très content de voir les résultats après une seule séance. « Wow ! Vous avez vraiment bien réagi au laser ! » Je lui ai montré mon plus beau sourire de réussite et lui ai dit que j’étais prête pour le début de la deuxième séance. AÏE ! Cela m’a fait au moins 10 fois plus mal que la première séance. J’ai attendu qu’il finisse ma première aisselle pour lui demander pourquoi. Il m’a dit que comme j’avais bien répondu au premier traitement, il a augmenté l’intensité et le voltage pour obtenir de meilleur résultats plus rapidement. Cette fois-ci, l’odeur des poils brûlés était un peu plus forte, tout comme la douleur et la sensibilité par la suite, mes dessous-bras étaient rouges et j’avais l’impression d’avoir un très, très mauvais feu de rasoir. 

« Je suis partie avec les mêmes instructions : continuer avec mes habitudes et ne pas arracher les poils au laser. Quelques jours plus tard, il semblait que j’avais encore plus de poils aux aisselles qu’après la première séance. J’étais confuse, mais j’ai attendu une semaine entière. Après environ une semaine et demie, il y avait beaucoup moins de poils aux aisselles. Mes aisselles étaient lisses comme les fesses d’un bébé. ».

 

« Plus qu’une séance avant de finir le traitement, et garder mes belles aisselles à vie ! »

photo-epilation-retour-experience

Laisser un commentaire